Sorti en 1992 sur Super Nintendo, Super Probotector : Alien Rebels, reconnu également sous le nom de Contra III en dehors de l’Europe, est un jeu bien empli d’action pure. C’est un jeu old school mais il a toujours su éblouir même les plus jeunes

Aperçus généraux sur le jeu Super Probotector

Développé et publié par Konami sur Super Nintendo en 1992, Super Probotector: Alien Rebels, ou Contra III: The Alien Wars en Amérique du Nord, ou bien Contra Spirits au Japon, est un jeu vidéo d’action du type « run and gun ».

Les scénarios emmènent les joueurs dans un futur lointain. Le héros va affronter des Aliens grâce à des armes lasers et des lance-missiles. En 2636, la planète Terre est brusquement victime d’une grande invasion d’extra-terrestres agressifs. Deux hommes armés font les assaillir.

L’objectif principal est d’avancer dans les six niveaux, où plusieurs boss aussi impressionnants les uns que les autres doivent être écrasés. Il faut agir immédiatement, l’initiative doit être toujours présente. Il n’y a pas une seconde à perdre durant la progression. Pour profiter d’une clôture en beauté, d’une fin complète, il est préférable de finir dans le mode le plus complexe, sinon en recommençant la partie, le jeu impose une partie plus dure.

Comme tout le classique du jeu shoot’em up, le système dispose d’un bouton de tir, d’un bouton de saut, d’un bouton d’attaque spéciale. Le jeu peut être accessible en solo ou en duo, avec trois modes de difficulté.

super-probotector

Les points essentiels du jeu

Suite à quelques tests réalisés sur le jeu Super Probotector, l’on a pu découvrir que les graphismes sont très diversifiés. Le thème futuriste a été bien reflété avec ses paramètres design. Les développeurs ont exécuté une œuvre très réussie. Tout comme la bande son, se rapportant toujours au thème, les musiques exposent le contexte de l’époque. Les mélodies de Tappi Iwase sont tirées des gros films d’action/science-fiction pour intégrer dans l’ambiance les joueurs. Les mises en scène sont parfaites.

Rien à reprocher sur le côté gameplay, le jeu est entièrement riche en mouvements, en action et surtout en atouts pour faire face aux ennemis. Les étapes sont très diversifiées. A une certaine phase, le héros peut se déplacer en s’accrochant à des cordes ou en escaladant les murs, alors que dans d’autres phases des véhicules l’attendent (moto, tank). Deux différentes armes se trouvent à la disposition du combattant, et il est possible de balancer entre les deux avec le bouton X. Elles peuvent être utilisées aussi en même temps en poussant simultanément sur les boutons L et R. Le mode 7 de la Super Nintendo dans Super Probotector peut être servi à de nombreuses reprises, et cela fait l’une des particularités de ce jeu. Il est utile pour faire des effets de zoom et de rotation du décor. Les fans de retro-gaming se ruent encore actuellement vers ce jeu à cause de sa complexité légendaire associé à sa jouabilité très précise et nerveuse.

Le plus à craindre, c’est au niveau de la durée de vie. Le jeu est trop court malgré la difficulté.

Super Probotector : test du jeu de super Nintendo