Parmi les exclusivités Xbox One qui font monter les larmes des consoleux à PS4 se trouve ReCore, le jeu d’action dont ComCept régale le public. Dès l’annonce de sa sortie, le jeu avait déclenché la frénésie après des gamers sur console. Et pour cause : la production de cette petite œuvre a vu la participation de Keiji Inafune, un des créateurs du mythique Métroid Prime qui avait fait sa sortie sur GameCube. Celui qui a posé sa signature sur Mighty n°9 a donc porté son expérience et sa créativité sur ReCore qu’il présente comme un jeu d’action et d’aventure s’adressant en premiers lieux aux nouvelles générations de joueurs.

recore-ps3-xbox

L’histoire de ReCore

Une première lecture du synopsis nous informe que l’histoire met le joueur dans la peau d’un des derniers humains présents sur Alter-Eden. Cet humain se fait appeler Joule, et tente tant bien que mal de survivre dans un monde où les Orbots règnent en maîtres. Vous l’aurez compris, l’intrigue se déroule donc dans un univers post-apocalyptique où les robots imposent leur loi. Un scénario qui n’a pas grand-chose d’innovant, et qui se contente en gros de surfer sur le thème le plus populaire dans les jeux du même style. Malgré un fond auquel les gamers commencent à être habitués, ReCore a le mérite de leur faire prendre un rôle d’importance qui parvient à combler le manque d’originalité. Dans sa mission, Joule dispose d’un arsenal digne de Rambo, ainsi que de quelques amis qui l’accompagnent dans son périple.

Comme tout bon jeu qui se respecte, ReCore axe les premières minutes de gaming sur un apprentissage de sa mécanique de base. L’initiative est très utile, et aide à l’immersion dans le jeu. Il suffit ainsi de quelques minutes pour apprendre à contrôler le personnage principal ainsi que Mack, son fidèle chien-robot. Ce dernier fait d’ailleurs penser à Rush, le petit personnage de Megaman. Une fois cette prise en main effectuée, le joueur peut commencer à se balader dans le décor où le désert s’étend à perte de vue. ComCept nous offre ici un trip très Old School qui n’est pas sans rappeler les titres qui ont bercé la génération 90s dont la grande majorité a grandi avec Lost Planet.

recore-xbox

Mon avis

Sur ReCore, le côté technique n’est définitivement pas ce qui prime. Le joueur pourra plus compter sur la liberté de mouvement pour explorer plus en détail le gameplay qui se rapproche de celui de Metroid Prime. Le principal intérêt de ReCore est de savoir balancer l’importance des quêtes principales et des quêtes secondaires, permettant d’aborder le jeu de diverses manières. Le jeu gagne d’ailleurs en originalité grâce à son gameplay qui incite le joueur à faire attention à ses munitions comme à ses jauges de vies, tout en prenant soin de son compagnon de voyage. Notons aussi la possibilité de récupérer des éléments sur les ennemis pour fabriquer de nouveaux objets, et on obtient un cocktail explosif où le joueur appréciera le voyage au point de ne plus chercher à terminer le jeu au plus vite.

ReCore : critique sur l’exclusivité évènement de la Xbox One