Ce jeu du genre Shoot’em Up édité par Sega est sorti en 1998. Il retrace les guerres interplanétaires entre les terriens et l’Empire Bydo. Au début du jeu, le joueur ne dispose qu’un simple canon puis il prendra le contrôle d’un vaisseau spatial de combat appelé R-9, qui est capable de détruire les Bydo. Le jeu est jouable pour un seul ou 2 joueurs en alternance.

Synopsis de R Type

Ce jeu développé par Irem sur plusieurs plateformes dont Master System, Playstation, Androïd etc. est le premier épisode de la série R-Type. E l’an 2501, les hommes ont fabriqué des armes biologiques appelées Bydos. Ils les ont expédiés dans un trou dimensionnel pour lutter contre les ennemis mais il se passa un dysfonctionnement et ces derniers devinrent opérationnels dans le système solaire. Ils y ont causé des dommages jusqu’à ce qu’ils furent projetés après quelques jours vers l’autre dimension. Cependant, ils étaient encore actifs et réapparurent 2 siècles avant pour faire une démonstration de leur pouvoir sur l’humanité. Ces hybrides mécaniques sont non seulement aptes à produire des armes mobiles, mais ils sont également dotés d’une capacité de reproduction. La seule issue pour les terriens serait l’envoi du prototype R-9, qui dispose d’un nouvel ensemble d’armes en mesure d’anéantir l’empire Bydo.

Critique du jeu

L’univers graphique de ce titre est correct malgré un décor peu riche. La taille du vaisseau est dans la norme et les environnements sont acceptables sans être créatifs ou originaux. Par contre, les boss ont une taille impressionnante comparée à d’autres jeux de l’époque et leur modélisation est superbe. Un fond sonore rythmé et bien abouti caractérise également le titre. Mais c’est notamment côté animation que le jeu pèche. Malgré le rythme assez lent du jeu, les sprites s’effacent plusieurs fois tout en clignotant d’une manière intempestive. Sans oublier quelques ralentissements qui apparaissent par-ci par-là. Ainsi, quand on a de l’expérience avec les consoles et quand on déjà essayé les autres versions du jeu, la console 8-bit de Sega semble une peu restrictif pour ce titre. Cependant, le gameplay est dans l‘ensemble bonne. Mentionnons par exemple le module indestructible détachable « The Force », qui une fois accroché au vaisseau permet au R-9 de faire des tirs protecteurs à l’avant ou à l’arrière. Le calibrage de déplacements du module permet de tirer sur tout ce qui passe à la portée du vaisseau. Ce dernier dispose d’un arsenal évolutif intéressant. Au début, il permet seulement le tir simple mais à force de concentrer le tir en quelques secondes, il a une puissance de tir plus destructrice. Les power-ups se déclinent en trois types : les bleus permettent à l’Arrowhead ou le R-9 de faire un tir laser qui rebondit contre les parois, les rouges le dotent de missiles à projection horizontale, tandis que les jaunes avec ses langues de feu se dirigent vers les parois et détruisent ceux qui se trouvent à cette direction. Le joueur peut également avoir deux modules de soutien. Enfin, on retrouve 8 niveaux dans ce jeu R Type. Le quatrième niveau est le plus génial avec les ennemis qui « tracent » les obstacles. Il contient également un niveau caché accessible à partir de ce niveau. Et une fois conclu, pourquoi ne pas se joindre a Samus est eviter les météorites.

rtype-master-system

R-Type : le jeu sur Master System