Ce jeu FPS pour PC est sorti en France le 23 juin 2017. Développé par Farm 51, le titre dévoile un OVNI, une offre qui s’éloigne de ce que les développeurs ont proposé à la vente des prémices de la production. Le titre jouable en solo se concentre sur une expérience narrative d’un ancien soldat.

Description du jeu

Dans Get Even, le joueur entre dans la peau du personnage Cole Black, un soldat au passé obscur, un agent de service secret à la voix rauque. Son mission c’est de délivrer et sauver une jeune femme kidnappée, attachée à une bombe dans une campagne en Angleterre. Or, il a raté le sauvetage de la jeune femme et après une circonstance brutale, il se retrouve au sein d’un asile douteux, coiffé d’un casque de virtual Reality , appelé Pandora, qui est censé capable de lui rafraîchir la mémoire. Red, un homme présenté comme étant le thérapeute le supervise. Le joueur va alors étudier et récolter les documents qu’il retrouve dans l’asile ou dans le fin fond de ses souvenirs. Et ce afin de recoller les morceaux de son passé sombre et d’en savoir plus sur le mystère du kidnapping.

Avis sur le jeu Get Even

Doté d’un scénario prenant et d’une ambiance imposante, le titre alterne deux scènes d’actions majeures tout le long de l’aventure de l’héros. Notons d’abord que ce dernier dispose d’un smartphone dernier cri (vision infra-rouge et lampe UV) qui l’aide à faire l’enquête et à faire le scan des endroits où se dissimulent les documents. Il y a d’ailleurs une salle d’enquête permettant de repérer les mémoires qui manquent. Dans la première phase du jeu, il faut glaner des indices et les scanner avec son smartphone. Ensuite, il faut chercher l’accès à la zone avec les preuves obtenues. Pour ce, le joueur peut se servir de ses deux armes dans l’inventaire tout en évitant également de croiser les patrouilles. Les péripéties dans ce polar amènent ainsi le joueur à faire des incessants allers-retours dans les mêmes lieux.

Et c’est justement côté combat et IA que le titre pèche. Le level design est pauvre, il ne propose que des arènes avec quelques murs dont on ne peut pas franchir. Ici, le héros ne peut pas faire un saut. Chaque accrochage est ainsi source d’embêtement car il faut faire des ennuyeux détours pour esquiver un obstacle. Par ailleurs, le réel face-à face avec les ennemis ou les protagonistes manquent et on n’y retrouve aussi que peu d’animations faciales.

Malgré ces points faibles, Get even tient sa réussite par sa bande-son. C’est la meilleure de tout ce qui est sorti ces derniers temps. L’environnement sonore est proche de la perfection. Les bruits les plus importants jusqu’aux sons les plus anodins sont pris en compte dans le tempo du jeu. Les compositions traditionnelles et les compositions d’adaptation se mélangent habilement pour se coller à l’atmosphère du jeu. Le casting de voix n’est pas aussi en reste. Les petites saynètes animent bien les quelques personnages du titre.

En bref, une bande-son aux petits oignons, et un scénario captivant sauvent ce titre de ses gunfights fades et son IA manquant d’intérêt.

get-even

Get Even : mon avis sur le jeu